Vie pratique

Inondations : un an après, des avancées contrastées pour les familles

Il y a un an, Sophie, Romain et leur petit Oscar de 6 mois étaient évacués de leur maison à Vaux-sous-Chèvremont (Liège). Tout avait été emporté dans leur rez-de-chaussée, nous racontait la maman dans les pages du Ligueur. La rédaction avait aussi rencontré Céline, Julien et Noé, lui aussi encore tout-petit. Leur maison à Prés-Javais (Verviers) a été totalement inondée par la Vesdre. Nous les avons recontactés pour faire le point un an plus tard.

Enfin ! Depuis deux mois, Sophie, Romain et leur petit Oscar sont de retour chez eux. Ou plutôt, dans leur « nouveau » chez eux. S’il s’agit de la même adresse, le décor du rez-de-chaussée a bien changé.

« D’un côté, on est beaucoup plus serein d’être de retour : on a retrouvé notre jardin, notre espace extérieur, on est à notre aise. On retrouve le voisinage, aussi, et on est sur place pour les corps de métier qui doivent venir pour les travaux, raconte la maman. D’un autre côté, je suis de retour chez moi, mais ce n’est pas ma maison. Tout a été modifié, on n’a plus nos meubles et la décoration de base. Notre rez-de-chaussée ne permet pas de se poser pour le moment, c’est vide et froid. Les espaces de rangement ne sont pas encore adaptés. »

Lire aussi: Inondations : perdre son chez-soi quand on n’a pas le choix

Cet article est réservé aux abonnés.

L'abonnement est offert aux membres de la Ligue des familles. Inscrivez-vous pour profiter de l’ensemble de notre contenu et de tous nos services. Utilisez le code LIGUEUR1MOIS et découvrez le Ligueur pour 1€ le premier mois (sans engagement).

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. Par exemple, pour vous éviter de devoir indiquer à nouveau vos préférences lors de votre prochaine visite.
Cookies