Développement de l'enfant

Vos premières sorties

Sortir avec votre bébé, c’est tout bon pour lui. Surtout si c’est pour prendre l’air dans un parc ou en pleine nature. Alors, concrètement, comment le transportez-vous, votre petit chou ?

Pour les trajets courts, on vous conseille d’aller à pied. Pour les parents aussi, prendre l’air et marcher un peu, ça fait du bien. Et votre bébé ? Vous avez le choix entre le contact tout proche qu’offrent une écharpe de portage ou un porte-bébé physiologique, et un landau ou une poussette, pratiques pour transporter des courses en plus du bébé. Un conseil pour l’orientation de la poussette avec un si petit : orientez votre bébé face à vous. Il sera rassuré de voir un visage familier près de lui, plutôt qu’un flot de passants inconnus.
Si vous sortez en voiture, le réflexe sécurité s’impose : vous devez attacher votre bébé dos à la route dans un siège-auto adapté et plutôt à l’arrière du véhicule. Cependant, si l’airbag passager est désactivé, vous pouvez l’installer à l’avant afin qu’il puisse vous voir. Si vous n’avez pas de siège-auto adapté, une nacelle fixée sur la banquette arrière convient aussi.

Bébé en promenade, libre de ses mouvements

Un super-siège contenant pour la voiture donc, mais qu’on laissera dans l’auto au moment de la balade. Certains sièges-auto se transforment en poussettes, en y clipsant des roues. C’est pratique. Si l’enfant s’endort dans la voiture, pas besoin de le réveiller en le sortant de son siège, il suffit de clipser les roues en dessous. Mais ce siège bien contenant est étudié pour protéger le bébé en cas d’accident de voiture. L’enfant ne peut pratiquement pas bouger. Pour un trajet en voiture, c’est très sécurisant. Mais pour le bon développement physique de votre bébé, veillez à ne pas le laisser de trop longues périodes ainsi attaché. Lors d’une promenade, posez-le plutôt dans sa nacelle ou son landau, il sera plus libre de ses mouvements. Le dos à plat, il peut s’étirer, découvrir progressivement les mouvements de son corps et se muscler petit à petit.
Enfin, pour les trajets à vélo (cargo, triporteur, remorque…), on vous conseille de… patienter. Ainsi, on attendra que l’enfant ait atteint ses 8-9 mois au moins - et qu’il puisse se mettre assis tout seul - pour l’installer dans un siège adapté à son âge et à son poids, en vue d’une sécurité optimale. Important également : veillez à l’habiller correctement selon la saison.

LES PARENTS EN PARLENT...

Sortir de sa bulle
« Le premier mois, je ne suis pratiquement pas sortie avec mon bébé. J’ai l’impression, depuis mon retour de la maternité, d’avoir vécu dans une bulle, ponctuée de rendez-vous à l’ONE, de tétées, de siestes, de douches ultra-rapides et de rangements tout aussi rapides lors de visites-surprises de notre entourage à la maison. Notre seule sortie au supermarché fut une cata : Artur a pleuré tout le temps des courses, je ne savais plus quoi faire. Maintenant, j’ai de nouveau envie de sortir. Le pédiatre me conseille d’ailleurs de promener mon bébé une fois par jour. Donc, je m’y remets doucement, après avoir vérifié trois fois que sa couche est propre et que j’ai des langes et des vêtements de rechange dans mon sac… »
Solène, maman d’Artur

Tellement fier
« Je suis tellement fier de ma fille que je voudrais l’emmener partout et la montrer à tout le monde. Seul hic : il n’est pas évident pour ma femme de l’allaiter n’importe où. En Belgique, ça caille en hiver et la pauvre s’est chopé une angine en l’allaitant une fois dans un parc en automne. »
Marco, papa de Rose

Une même envie, deux bébés différents
« Avec Oscar, mon grand qui a maintenant 3 ans et demi, j’ai très vite eu envie de sortir. Le lendemain de notre retour à la maison, on a été en famille au restaurant. Oscar dormait dans sa poussette, on a mangé tranquillement. On était sans doute un peu naïfs… Même chose avec ma petite, Aline. Très vite, on est allés à quatre se balader au bois. Pourquoi cette envie de sortir tout de suite ? On étouffe à l’hôpital. J’étais contente de prendre l’air. Il y avait sans doute aussi de l’inconscience de ma part… Les sorties avec Aline sont très différentes de celles avec Oscar à 1 mois. Dès que je déposais Oscar quelque part, il se mettait à pleurer. Les promenades en poussette stoppaient ses pleurs. Donc, les balades étaient de véritables moments de détente pour moi. Avec Aline, c’est le contraire : elle pleure quand on l’installe dans sa poussette ou dans son siège-auto. C’est le stress quand, le matin, j’emmène Oscar à l’école avec elle. À l’aller, je marche le plus vite possible, en traînant littéralement Oscar et en poussant d’une main la poussette. Au retour, je porte Aline dans un bras et pousse d’une main la poussette. Je n’ai jamais utilisé l’écharpe de portage avec Oscar. C’était difficile pour moi : comment la nouer ? Comment y installer mon bébé ? Avec Aline, je m’y habitue petit à petit, et cela m’aide. Mais un bébé, c’est lourd. Même un tout petit bébé. Et puis, cela reste compliqué dans les transports en commun par exemple, quand j’ai en plus un gros sac à porter. »
Aurore, maman d’Oscar et d’Aline

ZOOM

Comme dans le ventre maternel…

Gros plan sur quelques atouts du portage en écharpe avec Véronique Huynen, kinésithérapeute et conseillère en portage.
« Le portage en écharpe tente de replacer le bébé dans une position proche de celle qu’il avait dans le ventre de sa mère. Il est rassemblé dans un contenu serré pour se sentir sécurisé. Il est enroulé, le dos légèrement arrondi, en position assis-accroupi avec les épaules et le bassin dans le même axe. Soutenu sous les fesses, il peut s’agripper au porteur avec ses bras et ses jambes. Ce qui lui permet d’être actif dans son portage et plus léger pour le porteur.
Le bébé est bien positionné ventre contre ventre, en position verticale "à hauteur de bisous" avec ses voies respiratoires bien dégagées.
La position face au monde, par contre, n’est pas idéale pour le bébé : il n’est pas actif dans son portage et risque d’être sur-stimulé par l’environnement qui défile. Si le bébé est curieux de tout, mieux vaut le porter plutôt sur son dos ou sur la hanche. »

EN SAVOIR +

Comment choisir et nouer une écharpe de portage ?

À LIRE AUSSI

2021, l’année où le congé de naissance n’a pas été allongé de manière égalitaire

Développement de l'enfant

2021, l’année où le congé de naissance n’a pas été allongé de manière égalitaire

Abonné
20 idées pour vous faciliter la vie… et celle de votre enfant

Développement de l'enfant

20 idées pour vous faciliter la vie… et celle de votre enfant

Abonné
Un mois, plus de deux cents tétées, des milliers de conseils…

Développement de l'enfant

Un mois, plus de deux cents tétées, des milliers de conseils…

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. Par exemple, pour vous éviter de devoir indiquer à nouveau vos préférences lors de votre prochaine visite.
Cookies